3 septembre 2013

Smile on september

 
Même si vous êtes encore en vacances, impossible que vous ayez pu échapper à la vague (pour ne pas dire la tornade) de la rentrée. C'est bien simple : comme chaque année en cette période on ne parle plus que de ça, dans les médias, chez les commerçants, dans la rue, et même votre voisin n'a plus qu'un seul sujet de conversation... "savoir comment vous envisagez cette nouvelle (et satanée) rentrée".
 
A croire que tout s'arrête ou se fige du moment où le mois de septembre commence à approcher, comme si tout était fini, révolu, et qu'il fallait prendre un grand virage, voire même courir très loin pour ne plus jamais penser à revenir un jour sur ses pas ! Et je ne parle même pas du stress dont on est bombardé. Malheur à celui qui a décidé de prendre ses vacances en septembre ! A son retour il va être complètement perdu dans un monde où tout le monde aura repris un rythme qu'il n'aura lui-même pas suivi et dans lequel il va mettre un temps fou à se replonger.
 
C'est à se demander parfois si l'année ne démarre pas en septembre plutôt qu'en janvier (je crois qu'on s'est trompé quand on a crée notre calendrier) car à bien y regarder, c'est en septembre que l'on fait tout un tas de démarches qui vont déterminer la tournure que prendra notre vie pendant au mois 8 à 12 mois. Chose toute bête et qui paraît peut-être insignifiante : c'est en septembre que l'on choisit les activités auxquelles on va s'adonner pendant au moins 1 an. C'est à ce moment-là que l'on décide donc de regagner la salle de sport par exemple, de s'inscrire à un cours de cuisine, de se remettre à cet instrument de musique qui traîne dans un coin depuis des lustres. Alors vous me direz ce ne sont que des loisirs, oui peut-être, mais justement c'est ça qui est drôle car même les loisirs s'organisent dans le stress, car attention, premier arrivé premier servi ! Des places il n'y en aura pas pour tout le monde (hormis pour ceux qui, les veinards, ont eu la présence d'esprit de penser à débuter cette activité avant les autres, et pour qui une simple reconduction d'abonnement suffit par exemple, sans repasser par la case inscription !).
 
Donc, pour quelque chose qui était censé constituer un moment de détente en dehors du stress (légitime) du boulot, voilà que l'on se retrouve projeté dans un processus opposé, à courir d'un endroit à l'autre afin de commencer à organiser l'emploi du temps de ministre qui nous attend pour toute une année, car comme je viens de le dire, on se doit d'être parmi THE first si on veut se voir offrir le droit d'accéder à ce hobby. Mais le fruit de la réussite ne réside pas dans cette simple démarche de rapidité, ce serait trop simple ;-) non non, avant ça il faut avoir planifié ce dit emploi du temps (car les journées ne durent malheureusement encore et jusqu'à preuve du contraire que 24h), avoir fait un bref comparatif rapport qualité-prix-distance-horaire de la dite activité et pour finir avoir les bons papiers en main afin de voir ses chances de finaliser l'inscription dans les meilleures conditions et les plus brefs délais (papiers qui, soit dit en passant ,se font de plus en plus nombreux et de plus en plus saugrenus et farfelus parfois), sans oublier que toutes les autres personnes intéressées auront eu le même raisonnement (lumineux) que vous et que le temps de vous inscrire vous prendra donc au minimum une heure, si vous avez de la chance, vu la longueur de la file d'attente déjà formée devant le lieu d'inscription avant votre arrivée. Et tout ceci dans la joie et la bonne humeur bien sûr !!
 
Tout ça pour un loisir... ! Nous sommes fous je crois ! Bienvenus dans la vraie vie et vive la rentrée ainsi que le stress pour tous !
 
Contre toute attente je garde quand-même le smile, comme mon titre l'indique, car je ne tiens pas à me faire envahir totalement par toute cette dose de stress, inutile selon moi. En plus, le mois de septembre ne sera pas des plus actifs pour moi, n'ayant pas pu trop profiter de l'été, je compte me rattraper un peu mi-septembre pour faire donc partie de ces égarés, ces rescapés de l'été, qui re-débarqueront dans la vraie vie une fois la tornade passée et mettront du temps à se ré-acclimater. Pauvre de moi qui arriverai donc après la bataille et resterai toute l'année sans loisir-fixe... ;-)
 
Je referme ce petit aparté (coup de gueule) pour en revenir au but principal de ce blog qui est quand-même de parler chiffons... ! Je ne vous ferai pas un laïus supplémentaire sur ma tenue, je vous rassure, vous en avez assez entendu (ou lu plutôt) pour aujourd'hui. Je préfère vous laisser en images. Je pense que ça parle tout autant !
 
 

 
 




 


Blouse épaulettes perlées La Redoute, short fleuri Asos (été 2013), ceinture Mango, spartiates dorées, manchettes dorées H&M.

6 commentaires:

  1. oh j'adore ta tenue
    ce short est super beau
    et tu as de belles jambes
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire aussi a de quoi me mettre le smile ;)
      Merci ma belle en tout cas.
      Gros bisous.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  2. il est superbe ce short !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus il virevolte comme une petite jupette sans pour autant dévoiler quoi que ce soit, donc hyper pratique ;-)
      Bisous.

      Supprimer
  3. J'adore ton short et tes jambes sont magnifiques

    des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est super gentil :)
      Bisous.
      A très vite!

      Supprimer

Merci beaucoup pour vos commentaires, c'est toujours un réel plaisir de vous lire <3

design et intégration par Dearjoy
© 2015 ALL RIGHTS RESERVED.